Clémence Évidence a toujours raison

Clémence Evidence couvertureClémence est en CM1 et est un peu particulière, car ce qui la passionne par-dessus tout c’est la recherche scientifique et l’engloutissement de connaissance en général. Son grand projet : apporter sa contribution à la Science grâce sa Grande Étude Comparée sur les Jeux de Récréation (GECJR). Bon, c’est vrai qu’elle a une légère tendance à saouler ses camarades et à les entrainer dans des projets un peu hasardeux.. Mais en même temps, eux aussi ont leurs caractères et cette petite bande nous offre des scènes mémorables.

Grâce à sa galerie de personnages aux personnalités bien marquées (la passionnée de licorne, le fan de super-héros, l’accro aux nouvelles technologies ou encore l’hypersensible/poète maudit) et à un humour efficace, cette BD se démarque déjà par ses qualités scénaristiques.

Mais le grand point fort de cet album repose à mon avis sur son illustration splendide, que l’on capte tout de suite grâce à sa couverture et à l’effort qui a été fait par Delcourt de proposer un objet-livre plutôt luxueux (chose assez rare en BD jeunesse). Merwan nous propose un style cartoon à la fois clair et précis, mais surtout une utilisation de l’aquarelle assez originale qui joue sur les teintes automnales et le grain du papier. Le rendu donne un effet de texture vraiment intéressant qui change un peu des productions habituelles.

Clémence Évidence est ainsi une vraie réussite et mérite tout à fait sa place dans la sélection officielle du Festival d’Angoulême 2018.

Théo-Paul

Scénario : Sandrine Bonini
Dessin : Merwan
Editions Delcourt, octobre 2017

Publicités
Publié dans: BD