Dernière étape chinoise en compagnie de Chun Liang-Yeh, c’est mercredi !!!

Le mois de juillet se termine, et notre voyage en Chine arrive bientôt à son terme. Mais avant de rentrer, nous vous proposons une dernière escale ce mercredi 30 juillet à partir de 15h30 !!

Et pour nous accompagner lors de cette ultime étape, Chun-Liang Yeh nous rejoindra pour un atelier suivi d’une séance de dédicace jusqu’à 17h30 !

P1090709

Mais avant d’aller cet évènement, profitons-en pour découvrir quelques livres de Chun-Liang Yeh qui ne manqueront pas de vous charmer…

L’autre bout du monde

P1090710

 Langlang va rendre visite à sa grand-mère, accompagné de sa mère. L’occasion pour le jeune Langlang de prendre le bateau, de profiter de moments de partage avec sa grand-mère, mais aussi de prendre goût au voyage en suivant l’exemple de sa grand-tante Fangfang, partie à l’âge de 18 ans pour de nouveaux horizons. Jusqu’à promettre que lui aussi il voyagera jusqu’à l’autre bout du monde, à « l’angle de la Terre, l’Angleterre ! »

P1090711

Un très bel album aux touches autobiographiques qui répond aux exigences des éditions HongFei Cultures, faire découvrir la Chine mais aussi transmettre le goût de la découverte de l’autre et la curiosité.

P1090712

Chun-Liang Yeh nous décrit quelques caractères chinois, nous en apprend un peu sur l’histoire de Taïwan et nous communique l’envie de voyager.
Les illustrations de Sophie Rose ajoutent une touche d’innocence et une pointe de poésie supplémentaire à ce doux album !

Le calligraphe

 Partons à la rencontre de Wang Xizhi, calligraphe de renom du IVe siècle. Laolao la vieille, vendeuse d’éventails, est bien peinée. Sa marchandise ne trouve pas preneur, la chaleur n’étant pas au rendez-vous. Wang Xizhi décide de calligraphier l’ensemble des éventails, au grand dam de la marchande ! Comment vendre ces objets barbouillés ? C’était sans compter sur la grande renommée de l’homme au pinceau…

Inspiré d’une anecdote célèbre de la vie de Wang Xizhi, cet album nous offre l’occasion de croiser la route d’un personnage phare de l’histoire de la calligraphie. Une belle rencontre, enrichissante, agrémentée des illustrations pleines de charme de Nicolas Jolivot.

P1090716

P1090717

Le Duc aime le Dragon

P1090720

Deux fables se rencontrent dans ce petit album.

La première se déroule au bord du fleuve Jaune et nous conte l’histoire de Duc Ye qui aime les dragons, ou en tout cas la représentation qu’il s’en fait. Car quand un vrai dragon lui rend une petite visite de courtoisie, Duc Ye n’est pas convaincu par l’animal qu’il rencontre…

P1090721

La seconde, cette fois-ci au bord du fleuve Bleu, nous emmène à la rencontre du Duc Yi, qui lui aussi aime les dragons. Et, quand lors de son anniversaire un peintre lui offre une toile de dragon sans pupille, sa colère monte ! L’artiste explique qu’il ne peut terminer son œuvre, car le dragon risque de s’envoler…

P1090723

Cet ouvrage, appartenant à la collection En quatre mots, nous permet de découvrir l’origine de deux expressions chinoises. Chaque fin de fable est agrémentée de sa moralité, de l’expression en chinois, sa prononciation en pinyin et enfin sa traduction. Et voici en exclusivité les deux expressions en quatre mots :

葉 公 好 龍

畫 龍 點 睛

P1090722

N’est-ce pas? Toutes les explications sont dans Le Duc aime le Dragon !

La langue des oiseaux
Et autres contes du palais.

P1090713

Quatre contes forment ce recueil poétique dans lequel animaux et humains se croisent et s’apprennent les uns aux autres.

Une fourmi sauvée de la noyade saura rendre la pareille à son bienfaiteur, un loup sage protègera un médecin à qui il doit la vie de sa compagne, le roi des cerfs et le roi Chu tireront profit de leur alliance et pouvoir parler aux oiseaux sera l’occasion pour Chang d’apprendre à tenir ses promesses…

P1090714

Les textes peuvent paraître courts, mais on se rend bien vite compte que plus long aurait été trop. De cette concision ne ressortent que le fin, le plus doux et le plus efficace de ces quatre contes.

P1090715

Les illustrations de Clémence Pollet quant à elles peuvent diviser car très singulières, mais certaines d’entre elles ont beaucoup de force. Et dans ces cas là, les images ne font pas qu’accompagner le texte, elles contribuent à part entière à l’œuvre.

Petite sélection

Vous l’aurez certainement compris, les albums de Chun-Liang Yeh font partie de ces ouvrages qui aident à grandir. Ils ouvrent sur toute cette culture chinoise à la fois très visible et pourtant encore bien méconnue, qu’il s’agisse de l’imaginaire, de la calligraphie mais aussi des coutumes sans oublier la géographie.
Mais l’intention ne s’arrête pas là. Car au travers de cet exemple qu’est la Chine, ces albums sont aussi l’occasion de s’ouvrir aux autres, et d’apprendre à rester curieux. Presque un appel au voyage…

Alors si vous souhaitez profiter du voyage, nous vous attendons en compagnie de Chun-Liang Yeh à partir de 15h30 pour un atelier suivi d’une séance de dédicace à partir de 16h30 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s